Kisangani asbl

2021

[Nederlands] [français] [English] [Deutsch]

Dernières nouvelles


dimanche 25 juillet 2021

Bulletin d’informations de juillet 2021

Triste nouvelle

C’est avec une grande tristesse que nous vous informons du décès du Prof. Edy Kühn. Il était un véritable soutien pour Kisangani asbl et un membre fort apprécié de Kisangani asbl. Edy Kühn est venu souvent à Kisangani comme professeur visiteur. Nous présentons nos condoléances à la famille et aux proches.

JPG - 24.4 ko

Pisciculture à Ngene Ngene

Après les messages précédents sur les activités à Ngene Ngene, nous concluons avec la pisciculture. Nous disposons de plusieurs étangs, dans lesquels sont principalement élevés des Tilapias et des Clarias ; ces deux poissons sont très populaires parmi la population. Récemment, de nouveaux alevins ont été introduits (4 alevins par m²), et nous utiliserons une nouvelle méthode d’élevage des poissons. Comme nourriture, nous donnons entre autres des feuilles de magnoc, des résidus de la production d’huile de palme et du fumier de porc. Nous suivrons les résultats après 1 an, 1,5 an et 2 ans. Normalement, on devrait obtenir environ 0,5 kg de poisson par m².

JPG - 19.6 ko
JPG - 11.6 ko

Bill Bofiza

JPG - 10.2 ko

Bill Clinton Bofiza Ebena est âgé de 38 ans, marié et père de 2 filles et 3 fils.

Il a obtenu en 2017 un diplôme d’hydrobiologiste à l’université de Kisangani. Actuellement, il est chercheur libre dans la même université, et enseigne également (zoologie, botanique, …) à l’Institut Bosembo.

Son père l’a initié à l’agriculture à l’âge de 10 ans, son grand-père à la pisciculture. Cela a déterminé son choix ultérieur d’étudier l’hydrobiologie.

Il est impliqué dans le projet depuis mai 2020, et il est actuellement le chef de projet adjoint de Ngene Ngene, avec l’objectif d’assumer le rôle de chef de projet dans un avenir proche.

PNG - 11.2 ko

Brabant flamand

Ce mois, nous avons reçu une subvention très importante de la province du Brabant flamand, qui donnera un coup de pouce supplémentaire à notre travail à Kisangani au cours des 12 prochains mois. Nous tenons à les remercier explicitement pour cela !

Avec ces ressources, nous voulons mettre en œuvre de nouvelles méthodes agricoles et nous concentrer sur la vulgarisation. En plus des activités actuelles (écoles, terrains d’école, …), nous voulons également nous concentrer sur les adultes. Des associations seront créées dans deux endroits ; les membres apprendront les techniques de l’agroforesterie (enseignement du soir, et donc des panneaux solaires pour rendre cela possible) et les appliqueront ; en outre, nous voulons apporter nos connaissances à la population générale par le biais du théâtre. Nous vous tiendrons informés de nos progrès.

Mbiye : la pompe est réparée !

Dans les bulletins précédents, vous avez pu lire combien il était difficile d’obtenir les bonnes pièces de rechange à Kisangani pour la pompe de Mbiye. Nous avons finalement réussi et la pompe a été réparée et fonctionne à nouveau, comme vous pouvez le voir sur les photos. Les habitants du village ont à nouveau de l’eau potable propre.

JPG - 39.1 ko
JPG - 26.2 ko

En août, nous prenons un peu de vacances.

Vous recevrez le prochain bulletin en septembre !

Bonnes vacances !!


samedi 19 juin 2021

Bulletin d’informations de juin 2021

Ouverture officielle des nouvelles classes à Masako

JPG - 12.9 ko
JPG - 12.1 ko

Le samedi 15 mai 2021, il a été procédé à la remise officielle du nouveau Bâtiment de trois salles des classes construites et équipées avec l’appui Financier de Monsieur Pierre Godfroid. Plusieurs personnes ont rehaussé de leur présence à cette cérémonie. Il s’agit : du Proved de la Tshopo (Représentant du Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST)), le Sous Proved Kisangani II, le Prof Katuala (Doyen de la Faculté des Science de l’Université de Kisangani), le prof Dudu (le Président de l’ADIKIS) et Paluku Muvatsi (président de l’asbl Kisangani développement). Aussi les membres de l’Asbl Kisangani Développement, l’ensemble du personnel de l’Ecole Primaire Etoka/Masako et les représentants de la Communauté Locale ont participé.

JPG - 10.6 ko
Paluku
JPG - 11.9 ko

Plusieurs discours ont été lus à l’occasion dudit évènement, pour louer les œuvres et dire merci à Monsieur Pierre Godfroid et aussi à l’Asbl Kisangani pour les divers appuis financiers. Ensuite le Proved a procédé à la Coupure symbolique du ruban, suivi de la remise des clés au Directeur de l’école et la visite de salles nouvellement construites. Egalement, les délégations ont visité les autres activités réalisées à l’école Etoka/ Masako (Jardin scolaire et l’élevage), appuyées financièrement par l’Asbl Kisangani et ses partenaires.

JPG - 13.4 ko

Ngene Ngene

JPG - 10.1 ko
Akondjike

Sur le site de Ngene Ngene, on trouve des porcheries, des étangs à poissons et des palmiers. Les différents sous-projets sont dirigés par Bofiza Ebena. Comme partout au Congo, vous devez vous assurer qu’il y a un gardien. À Ngene Ngene, il s’agit d’Akondjike , qui est également le chef du village.

JPG - 8.5 ko

Le site est très beau, comme vous pouvez déjà le voir sur la photo. Pour fabriquer de l’huile de palme, les noix, qui poussent en grappes sur les palmiers, sont chauffées puis pressées. La photo montre clairement qu’il s’agit d’un travail assez lourd. L’huile s’écoule par une gouttière dans un tonneau placé plus bas. Les restes des noix sont ensuite donnés aux poissons et aux cochons. En réutilisant l’engrais des porcs sur la plantation de palmiers, nous avons déjà fermé le cycle.

JPG - 7.5 ko

La photo montre également l’enthousiasme des hérons pour notre pisciculture. Le poisson est élevé dans six étangs. Dans les étangs, plusieurs espèces de poissons sont élevées. Les étangs sont alimentés par un ruisseau (qui se jette en partie dans les étangs, mais aussi en partie le long d’un canal pour éviter un débit trop important) et se jette également dans le même ruisseau.

JPG - 35.7 ko

La troisième activité sur Ngene Ngene sont les porcheries. Sur la photo vous pouvez voir que le nombre d’animaux par enclos est limité, les enclos sont bien finis et ils sont bien entretenus. Il s’agit d’une espèce de porc différente du "porc à viande" occidental, ce qui le rend plus maigre.

Dans le prochain bulletin d’information, nous reviendrons sur la pisciculture elle-même et présenterons notre assistant chef de projet.


mercredi 19 mai 2021

Bulletin d’informations de Mai 2021

Riz

JPG - 5.5 ko
JPG - 10.1 ko

Nous cultivons le riz de bas fond et obtenons ainsi deux récoltes par an. Le riz est semé dans des pépinières, suivi par la mise en terre des plants de riz dans les champs. Sur les photos, vous voyez ce repiquage à Djubu Djubu.

À cause de la vase au fond des champs et du travail dans l’eau, c’est un travail difficile.

Richard Ridja

JPG - 7.8 ko

Notre responsable des projets d’élevage est Richard Ridja.

Il est âgé de 57ans, il est marié et père de trois enfants.

Il a une formation en Technique Vétérinaire de l’Institut Technique Vétérinaire de Loda (province de l’Ituri). Il est Ingénieur Agronome de la Faculté de Gestion des Ressources Naturelles Renouvelables (FGRN) de l’Université de Kisangani, Département des Eaux et Forêts. Il est le responsable du secteur Elevage, site de la Faculté des Sciences et également superviseur vétérinaire de l’élevage des autres secteurs de l’Asbl Kisangani Développement. C’est grâce à Richard que nos animaux sont en bonne santé sur tous nos sites : il y passe quelque fois par mois, donne des vaccins et soigne les animaux malades.

Ghislaine Katuala

JPG - 8.8 ko

Ghislaine Katuala est la responsable financière des projets. Elle a 28 ans et est célibataire. Elle est licenciée en Sciences Économiques, option économie rurale à l’Université de Kisangani et assistante à la même Université. Dans le projet depuis 4 ans où elle assume la fonction. C’est Ghislaine qui tient les chiffres en ordre.

Pièces de rechange….

JPG - 6.5 ko

Trouver du bon matériel local est une chose, mais trouver des pièces de rechange est encore plus difficile. La vie au Congo est souvent plus complexe que ce que nous pouvons imaginer en Europe. Pour notre pompe sur l’île de Mbiye, nous attendons depuis plusieurs mois qu’un élément de pompe arrive de l’Inde. Entre-temps, les pièces (nous en avons immédiatement commandé quelques-unes) sont déjà arrivées au Congo oriental via l’Ouganda. Maintenant, ils doivent encore être transportés par camion jusqu’à Kisangani. Pendant ce temps, les habitants de Mbiye sont privés d’eau potable depuis des mois.


mercredi 14 avril 2021

Bulletin d’informations d’Avril 2021

Que se passe-t-il à Kisangani ?

Afbeelding8

Vous avez déjà lu l’impact des inondations sur nos rizières à Djubu Djubu. Cependant, tout Kisangani a été affecté par les fortes pluies de décembre 2020 : voici quelques photos de Djubu Djubu, du marché de Kisangani et de la situation à un des quartiers de Kisangani.

JPG - 15.8 ko

Le virus Ebola a de nouveau éclaté dans l’est du Congo. Une fois encore, le gouvernement congolais parvient à maintenir le problème au niveau local ; aucun rapport n’a été publié à Kisangani. Kisangani est à quelques centaines de kilomètres du point chaud.

L’impact de Covid19 a également été limité jusqu’à présent. D’une part, en raison des mesures qui ont été prises, d’autre part, la population de Kisangani est aussi beaucoup plus jeune qu’en Europe occidentale, ce qui a probablement une influence. Il est possible que cela soit également dû en partie à un suivi moins intense.

Elevage de porcs

L’une des activités du projet est l’élevage de porcs. En élevant les porcs dans des porcheries (ce qui n’est pas une pratique courante autour Kisangani), nous évitons qu’ils ne causent des dommages aux champs et nous pouvons récupérer le fumier pour l’utiliser comme enrichissement dans les champs et dans les étangs à poissons. Les porcs sont bien sûr également une source de nourriture. La porcherie principale se trouve au centre de Kisangani, sur le terrain de l’université. Nous y avons actuellement 30 animaux, dont 8 seront distribués dans le cadre du projet de vulgarisation. Nous avons également deux verrats que nous utilisons pour la reproduction ; selon notre chef de projet Richard Ridja, ils sont "performants".

En outre, nous avons également des porcheries dans les autres sites du projet : Mbiye, Masako, Ngene Ngene, Batiamaduka et Djubu Djubu ; autrement dit, partout 😊.

Richard veille à la santé des animaux et s’occupe des vaccinations nécessaires pour les porcelets.

Jacob NDJAKI NSILA

Jacob Ndjaki est le responsable de nos activités à Djubu Djubu. Nous avons des rizières, des étangs à poissons et une porcherie. Jacob est également le secrétaire de l’asbl qui coordonne tous nos projets à Kisangani.

Il est spécialisé en hydrobiologie et biodiversité et travaille comme chef de travaux à l’université de Kisangani.

Jacob est âgé de 48 ans et père de trois filles et d’un fils.

Assemblée Générale

Le 20 mars, nous avons tenu notre première assemblée générale de 2021, à nouveau numérique - corona proof. Nous avons discuté nos activités de 2020, du rapport financier et nous avons partagé des idées pour 2021.

Sur le plan financier, l’année a été moyenne. Du côté positif, les dons privés ont légèrement augmenté l’année dernière, merci beaucoup pour cela ! Cependant, le total a diminué de 10 %, en grande partie parce que nous n’avons pas pu organiser des activités ou donner des présentations à cause de Covid19.

Nous espérons pouvoir visiter Kisangani à nouveau cette année. Les appels téléphoniques hebdomadaires avec nos chefs de projet nous aident, mais être sur place est toujours plus utile.