Kisangani asbl

Mot d’Adieu pour Erik Nollet

août 2006

[Nederlands] [français]

La mort, et encore la mort.

Tu nous arraches un être cher.

Cher pour sa famille

Cher pour son clan, parlant comme un africain que je suis

Cher encore pour ses amis

Et cher enfin pour les congolais de la région de Kisangani, et de Kisangani asbl que nous représentons ici.

Erik Nollet, Lufutu, comme on aimait aussi vous appeler,

Vous êtes parmi les belges, le "muzungu" qui, après l’indépendance du Congo mon pays, dont certains congolais se souviendront encore longtemps.

En effet, vous vous êtes mis à leur service, eux qui en avaient le plus besoin : les malades.

Pas n’importe quel malades, mais les malades pauvres, complètement démunis, meurtris dans leur chair : les tuberculeux et les lépreux.

Votre engagement au service des amis de Père Damien est là pour le prouver.

Vous avez fait montre d’un profond amour de vos semblables lointains.

Vous avez laissé les facilités de votre pays, pour nous témoigner votre amour du prochain.

Prochain lointain, en terre africaine, en terre congolaise, en terre de Kisangani, en vous mettant en notre service durant des années.

En pleine période de la guerre de rébellion au Congo, vous n’avez pas hésité, lorsqu’une occasion s’est présentée, de venir à Kisangani, pour vous rendre de vous même compte, du service que vous avez continué à rendre aux pauvres et malades de la région de Kisangani, à travers l’ASBL Kisangani, dont mon collègue Jean Pierre Mate ici présent et moi-même, animons certaines structures.

A vous notre reconnaissance !

Au nom de tous ces démunis, bénéficiaires de vos services et de votre amour du prochain, qui espéraient continuer à en avoir encore, mais qui hélas, apprendront, certainement avec retard, que le destin en a décidé autrement ;

Au nom de toute la communauté de notre association Kisangani asbl et de nos projets de développement communautaire, et à notre nom propre, nous présentons nos condoléances les plus émues à votre famille.

Et disons, comme on dit chez vous "Que votre âme repose en paix !"

Mais aussi, comme on dit chez nous :

"Que la terre de vos ancêtres vous soit légère !"

Adieu cher Erik Nollet !